Commencez à vivre par la fin

Avez-vous déjà imaginé vos funérailles ? Le cortège funèbre, la famille, les amis, les collègues, les adversaires, les admirateurs, etc tous réunis là pour un ultime adieu.

enterrement-de-la-grand-mere-de-rihanna-a-la-barbade-le-10-juillet-2012_portrait_w674    Ce sera l’occasion pour l’un de vos proches de prononcer un discours en votre honneur. Imaginez que ce discours dise sincèrement l’homme que vous étiez…En seriez-vous fiers ?

Imaginez que couché là entre 4 morceaux de bois appelés cercueil, vous entendiez non seulement ce que disent les gens à votre propos et aussi ce qu’ils pensent au fond d’eux…les éloges seraient-ils sincères ?

Si vous devriez vous-même écrire ce discours d’adieu, à quoi ressemblerait-il ?

C’est l’exercice que je vous invite à faire pour cette semaine. Trouvez un moment tranquille, fermez votre téléphone, éteignez la télévision, fermez les yeux et… voyez la fin, votre fin…puis rédigez votre discours. Qu’aimeriez-vous que les gens disent de vous ? Que souhaiteriez-vous que votre nom, votre souvenir évoque dans l’esprit des autres : famille, amis, collègues, voisins, communauté, etc.

Une fois votre discours rédigé, il deviendra une puissante boussole grâce à laquelle vous ne perdrez plus jamais le Nord. Vos actions s’inscriront naturellement dans la logique de ce discours funèbre. Si vous tenez vraiment à entendre ce discours, vous allez devoir travailler à devenir l’homme que vous y avez décrit.

Comme l’enseigne Stephen Covey dans Les 7 habitudes de ceux qui réussissent ce qu’ils entreprennent , votre agenda doit être le reflet de la personne dépeinte dans votre discours d’adieu. Il va alors s’articuler autour des rôles importants que vous y avez mentionné . Exemples de rôles : Conjoint(e)/ père ou mère, directeur marketing et/ou entrepreneur, président(e) d’une association, Sportif, etc.

En tant qu’humain, nous ne sommes en réalité qu’un ensemble de jours et chaque jour qui passe emporte un peu de nous. Comment s’assurer que ce jour a été bien vécu si nous ignorons où nous allons et pourquoi nous y allons. Commencer par la fin est l’un des moyens les plus efficaces pour faire le meilleur usage de son temps et rendre la réalité conforme au discours que nous entendrons le jour où l’on nous rendra un dernier hommage.

7767921624_funerailles-de-nelson-mandela-le-15-decembre-2013   Le meilleur hommage que vous puissiez vous rendre à vous-mêmes est de vivre conformément   à l’hommage que vous souhaiteriez entendre et qui soit sincère. Commencez donc par la fin. Vous êtes couché là dans ce cercueil, devant votre conjoint, vos enfants, vos parents, vos frères et sœurs, vos collègues, vos voisins, vos amis, etc… un de vos proches se lève et prends la parole : « M/Mme Untel était… »    Continuez…

 

Adama GOROU                                                                                                                                           Human Potential Catalyst

CEO A+ COACHING

Partager: