Diantre, qui donc a créé l’école ?

ImageElève, lycéen ou étudiant, exaspéré par de longues heures de révisions, qui ne s’est jamais posé la question:  » Diantre, qui donc a créé l’école ? ». Les européens attribuent la création de l’école à Charlemagne, ce grand roi analphabète qui savait à peine lire et écrire. 

Pour enseigner les gens, le roi Charlemagne s’ appuya sur l’église dont les clercs en avaient les compétences (la lecture et l’écriture du latin, la seule langue universelle de l’époque) pour le faire. Cause noble dira t-on.

Derrière cette volonté de répandre la connaissance, Charlemagne visait aussi et surtout la maîtrise de ce que les gens apprendraient. L’école était un moyen efficace pour « manipuler » les esprits, inculquer le respect du Roi, accroître l’emprise de l’église…bref, à « formater » son peuple.

Des siècles plus tard, je pense que l’école continue à faire le même travail, c’est à dire « FORMATER » les esprits. Dans n’importe laquelle des formations, on nous apprend les fondamentaux, puis une façon d’analyser, etc. Ce n’est pas une mauvaise chose en soi.

Mais comment sortir des sentiers battus si nous sommes formatés à penser dans un « Box » ? Il n’est donc pas étonnant que les plus grands entrepreneurs au monde n’aient pas de Doctorat ou de PhD. Ils ont décidé de briser les codes, de réinventer les choses, de prendre les sens-interdits jadis à eux enseignés et on réussit à bâtir des entreprises qui s’appellent Microsoft, Apple, Dell, Virigin, etc.

Tout ne s’apprend pas à l’école fort heureusement. La  chose la plus importante pour tout entrepreneur qui consiste à Penser Différemment ne s’y apprend surtout pas. D’ailleurs, il existe pas mal de types d’écoles: l’école de la vie, l’école de la vie des autres, etc qui sont de formidables temples du savoir. Dans l’école de la vie, on apprend de son expérience, de ses succès et de ses propres erreurs et dans  l’autre, on apprend des succès et échecs des autres.

Créer votre école. Même après des études supérieures, la plupart des gens pensent qu’ils ont encore et toujours besoin d’aller à l’école. Il en résulte une course effrénée pour l’acquisition de diplômes. Ce qui est une bonne chose si l’on veut travailler pour autrui. Un entrepreneur au contraire doit être à la recherche de compétences et ces compétences peuvent s’acquérir sans avoir à fréquenter une école ou obtenir un diplôme. Les diplômes d’un entrepreneur sont les résultats de ses projets.

Beaucoup ne seront pas d’accord avec moi, c’est normal et on me rétorquera que j’ai moi-même étudié encore 5 ans après le BAC. Mais aujourd’hui, je pense que mes 2 premières années m’auraient suffit, les 3 autres passées sur les bancs ne pourraient en aucun cas rivaliser avec ce que j’aurai pu apprendre en tant qu’entrepreneur sur la même période. Un entrepreneur a des besoins spécifiques et je l’ai compris. Aujourd’hui, je continue de progresser en m’auto-formant, en rencontrant des gens. Lorsque j’ai besoin d’une compétence, je vais l’acquérir au moyen d’un livre, d’un séminaire, d’une conférence, d’un déjeuner, d’un webinar ou d’un coaching…une sorte d’école mais nettement moins onéreuse et plus efficace et sans diplôme. A quoi me servirait un diplôme en finances ou en web 2.0 ? J’ai juste besoin de ces compétences pour mieux gérer mes entreprises.

Comme bon nombre d’entrepreneurs, je me bats chaque jour pour lutter contre « le formatage » dont on a tous été « victimes » sur les bancs d’école. Penser en dehors du box n’est pas un réflexe gagné d’avance. Et si j’avais suivi les recommandations de mes cours en création d’entreprise, je n’aurais jamais créé quoique ce soit avant l’âge de 50 ans. Je continue d’aller à l’école mais à l’école de l’entrepreneur qui m’aide à grandir et à faire grandir mes affaires. Je vous y invite vivement.

Partager: