LE LEADERSHIP PARTAGE: 5 LEÇONS DU VOL DES OIES SAUVAGES

 » la gestion d’équipe est la qualité essentielle du manager au 21eme siècle »

Gravir les échelons d’une organisation et atteindre le niveau de manager est un rêve pour tant de débutants. Mais bien vite, les impératifs d’un poste de manager ramènent rapidement sur terre celui qui l’occupe. Il doit maintenant s’occuper de la gestion d’une équipe, en plus, de tout ce qu’il a déjà à faire. A son poste de manager, se greffe la position de leader. Les questions qui taraudent l’esprit de la plupart des managers sont alors : Comment construire une équipe gagnante ? Comment instillez un esprit d’équipe parmi les membres ? A travers la théorie de gestion d’équipe dénommée : « le Vol des oies sauvages », je vous invite à découvrir les réponses que nous donne l’observation minutieuse du comportement de ces oiseaux migrateurs à toutes ces questions

Selon JOHN ADAIR :“ Une équipe est un groupe dans lequel le travail et les compétences de chaque membre s’imbriquent à ceux des autres membres comme dans un jeu  de puzzle où les pièces s’ajustent les unes aux autres sans distorsion pour produire une image d’ensemble.”

       Les 5 leçons

Les oies sont des oiseaux migrateurs dont le vol se caractérise par la formation d’un grand V comme sur cette image. Cette belle image de leur vol   nous enseigne cependant 5 grandes leçons sur l’esprit d’équipe.

Fait 1 : En battant des ailes, chaque oie provoque un courant ascendant pour celles qui suivent. En volant en formation en V, la volée d’oies augmente d’au moins 71% sa durée de vol par rapport à un oiseau qui vole seul. 

Leçon 1 : Les équipes qui vont dans la même direction et partagent un esprit d’équipe peuvent atteindre plus rapidement et plus facilement les objectifs assignés car chaque membre peut s’appuyer sur le travail des autres.

Fait N° 2 : Quand une oie sort de la formation, elle ressent soudainement la résistance qu’il y a à voler seule. Elle revient vite dans la formation pour profiter de la force ascendante produite par l’oiseau qui la précède. 

Leçon 2 : Il est quasiment impossible d’atteindre ses objectifs personnels seuls. Le soutien peut se matérialiser à travers des collègues, des mentors et/ou des coach. Seuls, nous n’y arriverons  jamais.

Fait N° 3 : Quand l’oie de tête est fatiguée, elle fait une rotation vers l’arrière et une autre oie prend sa place. 

Leçon 3 : Dans une équipe, en fonction des compétences de chacun, le leadership devrait être tournant. Chaque membre ayant ainsi l’occasion de développer ses capacités à travers des projets et activités internes et externes de l’organisation. Le leader de l’équipe doit passer la main de temps en temps aux membres de son équipe afin de les former à diriger.

Fait N° 4 : Les oies de derrière cacardent (klaxonnent) pour encourager celles de devant à maintenir leur vitesse.

Leçon 4 : Dans nos organisations, les cris d’encouragements sont les applaudissements, les évaluations constructives, les prix, les trophées, les félicitations qui transforment nos membres en des super .Efficacité et productivité sont ainsi au rendez-vous  grâce à un meilleur engagement et une plus grande fidélité des membres. Rudolf Dreikurs, psychiatre américain nous dit : «  les hommes ont besoin d’encouragement autant que les plantes ont besoin d’eau »

Fait N° 5 : Quand une oie est malade ou blessée, deux autres oies sortent de la formation et la suivent jusqu’à terre, pour l’aider et la protéger. Elles restent avec l’oie blessée jusqu’à ce qu’elle soit capable de voler. Ensuite, elles rejoignent leur groupe ou un autre.

Leçon 5 : La solidarité est le ciment d’une grande organisation et sans être dans un club service, les membres doivent se soutenir et s’entraider dans les moments difficiles qui éloignent parfois un membre de l’équipe et impacte négativement sa motivation et sa productivité.

Tout comme ces oies sauvages, nous sommes des oiseaux migrateurs dont la soif de connaissance et de progrès, nous pousse à viser toujours plus haut. De ce point de vue, notre parcours professionnel  est aussi un voyage. Privilégions tous, le voyage en groupe, parfois nous serons en première ligne pour mener avec efficacité, d’autres fois, à l’arrière pour encourager de bon cœur. Cependant, à tout moment nous jouons un rôle important et contribuons à l’instauration d’un climat favorable à l’apprentissage et au développement personnel de tous les membres de l’équipe.

A notre prochain rôle de chef d’équipe, n’oublions de faire voler nos membres en formation V afin de profiter de tous les avantages de l’esprit d’équipe.

 

VOIR AUSSI…

Les 02 leçons de Leadership de LEBRON JAMES

La mère, un leader unique

 

Partager: