RAPPORTS PARENTS ENFANTS L’IMPACT SUR l’ART ORATOIRE

       Catalyseur de potentiels

 

En tant que formateur, nous avons l’occasion de vivre des moments inoubliables

et dont parfois l’impact peut être considérable sur la vie des personnes que nous formons. Si les parents savaient. Je considère chaque occasion de formation, comme une opportunité d’apporter à mon audience l’inspiration et les outils nécessaires pour accomplir plus dans leur vie.

Invité à animer un atelier d’Art Oratoire aux étudiants d’une des meilleures écoles du pays, j’ai été encore une fois, horrifié par ce que les parents peuvent, inconsciemment comme mal à leurs enfants.

     L’art oratoire comme un outil de confiance.

 Les étudiants à former sont brillants car tous ayant obtenus leur Brévet de Technicien Supérieur, il y a à peine 2 mois. Leur apprendre l’art oratoire ne devrait pas être chose difficile.

       Sauf que…l’art oratoire n’est pas une discipline même si cela s’apprend. Oser parler en public, c’est projeter une image de soi devant un public. C’est risqué d’être jugé, apprécié ou non, c’est tout simplement risqué de projeter une image qui peut être rejetée par l’audience.

       C’est la raison principale pour laquelle, cette aptitude se développement concomitamment avec la Confiance en Soi. Le lien entre la confiance en soi et l’aptitude à parler en public est tel celui qu’il y a en le fil et le morceau de tissu. Indissociable.

si les parents savaient

        Justement, un des exercices a consisté à aider les auditeurs à découvrir les blocages éventuels qui empêchaient l’orateur en eux de s’exprimer aisément. Pour certains, la moquerie, les railleries des amis d’enfance avaient laissé une tâche indélébile dans leur esprit. D’autres pensaient n’avoir rien de bon à dire, préférant se taire.

      Cependant, un autre groupe, plus affecté, était celui de ceux ayant grandi dans un environnement familial difficile : divorce, disputes répétées entre les parents, à la fin, manque d’écoute de l’enfant, insultes et punitions trop sévères, etc. Résultat : Des enfants dont le potentiel reste enfoui sous plusieurs couches de peur, d’auto-censure, de manque de confiance en soi et aux autres.

« La voix vers » la transformation

       Il a fallu recoller certains morceaux de vie pour permettre aux plus affectés de s’ouvrir un peu, d’essayer de faire un pas dans la bonne direction. Il a certes eu des pleurs, de la tristesse au début mais que de bonheur à la fin.

Mais ils le savent le voyage ne fait que commencer ; le voyage de la découverte de la personne qu’il voit chaque matin dans leur miroir.  Une personne qu’ils doivent apprendre à aimer, à pardonner et qui doit apprendre à pardonner aux autres…pour se libérer et faire profiter au monde de tout son potentiel.

        Si les parents savaient l’impact qu’ils avaient sur le devenir de leurs enfants, ils feraient plus attention au choix de leurs mots, à leur colère. Ils regarderaient plus souvent dans leurs yeux    que dans leurs bulletins de notes. Ils écouteraient plus souvent leurs paroles que leur chanteur préféré. Ils leur diraient plus souvent qu’ils sont fiers d’eux. Ils les applaudiraient quand le monde entier se moquerait d’eux. Ils se tiendraient toujours à leurs cotés, peu importe l’issue de leurs examens. Ils seraient exemplaires s’ils savaient qu’ils étaient les héros de leurs enfants. Si les parents savaient…

Adama GOROU                                                                                                                                          

Partager: