PASSER DU MIEUX AU NÉCESSAIRE: UN PRINCIPE SIMPLE POUR ATTEINDRE DES OBJECTIFS ÉLEVÉS

Pourquoi vous ne devriez pas faire de votre mieux ?

Atteignez vos objectifs les plus élevés. Les premières notes de la fin de l’année ont commencé à sonner. Avec elles, les premiers stress car l’heure du bilan est proche. Vous avez peut être commencer l’année en vous disant que vous alliez donner le meilleur de vous, que vous alliez atteindre des objectifs élevés. Et, c’est sans doute ce que vous avez fait jusque là. Et si  vous n’êtes pas sur le point d’atteindre vos objectifs malgré tout, c’est malheureusement peut être à cause de cet état esprit.

 

Surpris ? Vous avez toujours cru qu’il s’agissait de donner le meilleur de soi pour atteindre des objectifs élevés ?

Les personnes qui réussissent ne font jamais de leur mieux. Faire de son mieux signifie aller au bout de ce que vous pensez avoir comme ressources. Alors, pour la plupart d’entre nous, lorsque nous avons atteint notre point de fatigue, nous arrêtons. Lorsque nous avons fait le maximum selon nous, nous arrêtons. Mais notre maximum est déterminé par ce que nous nous croyons capables de faire. Et si en réalité, vous étiez capable de faire 3 fois plus que ce prétendu maximum ?

Pour atteindre vos objectifs les plus élevés, il faut passer du Mieux au Nécessaire.

 

Passe du Mieux au Nécessaire

 

Vous voulez obtenir votre diplôme avec mention, devenir un entrepreneur à succès, bâtir une belle et riche carrière, avoir une famille heureuse… Faites ce qui est nécessaire. Il sera nécessaire parfois de sacrifier vos jours et vos nuits à bosser, vous n’aurez peut être plus de week-end, certains amis prendront leurs distances, vos économies y passeront sans doute, vous allez peut être démissionner, vivre la peur de l’échec et les fins de mois difficiles… si tout cela est nécessaire… faites le.

Allez au-delà de ce que vous vous imposer comme limite parce que vous pensez que c’est votre maximum.Passez du Mieux au Nécessaire

Un Général des Seals (unité d’élite de l’armée américaine) affirme que pendant l’entraînement, lorsqu’un soldat dit « je n’en peux plus », son instructeur lui dit d’avancer parce qu’il sait que le soldat n’a atteint qu’une limite psychologique. En repoussant la limite, il peut courir encore 2 heures. Le soldat fait ce qui est nécessaire, il trouve les ressources internes qu’il ne se connaissait pas pour aller plus loin.

Maintenant…allez y. Faites le nécessaire.

Partager: