SE REMOTIVER EN PERIODE CRISE

d203faf4-2ab1-4607-8bb5-4f2934b251cf_w1023_r1_s      Se réveiller plein d’entrain et de motivation pour aller « changer le monde » en faisant vivre l’entreprise qu’on a créé et entendre des bruits sourds d’armes à feu. Recevoir des flux d’informations inquiétantes, des appels, des sms et un flux facebook qui ne cessent littéralement de s’enflammer….Alors qu’on avait un rendez-vous client, des partenaires qui s’apprêtaient à   embarquer de l’autre coté de l’atlantique, des paiements qui devaient se faire, une livraison perdue, des produits avariés…Il n’y a pas de mots pour décrire ce que traverse un entrepreneur pendant ces moments là. Et pire, lorsque cela semble avoir un air de      « déjà vu ». C’est en ce moment que commence la longue descente dans les abîmes du désespoir surtout lorsqu’on est une start-up, une pme qui se bat au quotidien pour réaliser ses chiffres. Et dire qu’en Juin, les impôts tomberont comme un couperet.

        Dans ces moments là, nous sommes nombreux à nous demander si nous avons pris la bonne décision de cette aventure folle dans l’entrepreneuriat. Entrepreneur moi-même, nous sommes nombreux à avoir le moral dans les chaussettes mais le coach en moi qui ne sommeille jamais, me pousse à vous partager mes 4 façons de me remotiver en période crise :

  1. Ne pas se laisser déborder

    En période de crise, 99% des informations que vous recevrez sont naturellement alarmistes. Ne vous laissez pas déborder. Prenez des nouvelles de vos proches. Méditez, priez…faites une activité qui calmera vos nerfs. Evitez les chaînes d’informations continues parmi lesquelles aujourd’hui il faut ajouter « Facebook et Twitter ». Vous ne trouverez aucune information différente de toute façon de ce que vous avez déjà. Restez à l’abri. Lisez, forcez votre cerveau à se déconnecter le plus possible. Pas facile à faire mais possible avec des effets immédiats.

  1. Revenir à sa vision

    Les armes se sont tues et maintenant c’est la phase du Syndrome Post-Traumatique. L’incompréhension le dispute à la colère. On a envie de tout arrêter. Mais songez un instant à la vision qui vous a amener à démissionner d’un job confortable pour vous lancer. Qu’est ce qui vous a motivé ? Quel rêve avez-vous porté ? Reconnectez-vous à la source nourricière de votre désir d’entreprendre. Revivez mentalement ces moments d’enthousiasme. Revoyez le sacrifice accompli jusque là et entrevoyez l’accomplissement de la vision finale. Son impact sur votre vie et celle de vos clients, de votre pays.

  1. Penser à l’avenir proche

     Nous le savons tous. Quand cette crise passera nos challenges ne passeront pas avec elle. Pensez à demain et préparez-vous à répondre aux appels d’offre. Finalisez les projets en cours. Travaillez sur vos offres. Défrichez de nouvelles opportunités. Pensez à de nouvelles idées, de nouvelles stratégies. Cette crise est peut-être l’occasion d’un changement stratégique, d’un projet d’expansion à l’international, de partenariat stratégique, de rigueur dans la gestion.

  1. Ne pas rester seul

    Enfin, ne demeurez pas dans la solitude de l’entrepreneur. Sortez de votre boîte et parlez avec d’autres entrepreneurs. Partagez vos émotions, vos opinions dans une sorte de thérapie de groupe autour d’un café ou sur un forum de discussions. Inspirez vous de leur résilience et de leur courage. Trouvez des astuces et des solutions nouvelles. Et, repartez à la conquête de vos rêves.

           Adama GOROU

Human Potential Catalyst

Partager: